Les mesures d’économie annoncées par le Conseil d’Etat bâlois prévoient la fermeture de la Skulpturhalle Basel en 2017 et l’entreposage de ses plus de 2'200 moulages d’oeuvres d’art grecques et romaines. La réduction du personnel et la suppression de frais d’exploitation et d’entretien devraient entraîner des économies annuelles estimées à 200'000 francs suisses. Il est envisagé que les moulages soient à nouveau exposés en 2023, dans le cadre du déménagement planifié, mais encore incertain, du Musée des Antiquités (Antikenmuseum Basel) à la Augustinergasse (lieu actuel du Musée d’histoire naturelle). Avec la fermeture, une partie essentielle du plus ancien musée de la ville, qui est aussi la troisième collection au monde par ordre de grandeur, serait délibérément livrée à l’oubli. L’entreposage des moulages fragiles exposerait une collection historique remarquable à un risque dont on ne peut prendre la responsabilité : des dommages sérieux, voire la perte d’oeuvres entières sont à craindre. Par cette fermeture, non seulement la recherche et l’enseignement archéologiques, mais aussi les écoles et les personnes intéressées à la culture perdraient un lieu de formation ainsi qu’une institution vivante et innovante. Ce serait nuire délibérément au paysage culturel bâlois et l’appauvrir. D’ailleurs, si on prend en compte les frais pour l’emballage et l’entreposage des moulages, aucune économie ne sera finalement réalisée.

Nous, les soussignés, demandons avec insistance au Conseil d’Etat de renoncer à la fermeture de la Skulpturhalle Basel et aux restrictions budgétaires afférentes imposées au Musée des Antiquités.

Begründung

La Skulpturhalle est un élément essentiel dans l’histoire des musées de Bâle et une institution de renommée internationale : à mentionner l’ensemble architectural du célèbre Parthénon sur l’Acropole d’Athènes, qui sous forme de moulage n’existe qu’à Bâle. Dans le respect des valeurs vécues, la Skulpturhalle doit être préservée aussi pour les générations futures. En outre, les frais à prévoir pour l’entreposage des moulages dépasseraient de loin les économies budgétées de 200’000 francs suisses.

Diese Petition wurde bereits in folgende Sprachen übersetzt

Neue Sprachversion

Neuigkeiten

  • Liebe Unterstützende,
    der Petent oder die Petentin hat innerhalb der letzten 12 Monate nach dem Einreichen der Petition keine Neuigkeiten erstellt und den Status nicht geändert. openPetition geht davon aus, dass der Petitionsempfänger nicht reagiert hat.

    Wir bedanken uns herzlich für Ihr Engagement und die Unterstützung,
    Ihr openPetition-Team

  • Cher(-`e)s ami(e)s de la Skulpturhalle de Bâle,

    Mardi matin, 20 mai 2015, à la mairie de Bâle, la pétition « Non à la fermeture de la Skulpturhalle de Bâle » a été remise au Conseil d'Etat de Bâle. De nombreuses personnes nous ayant soutenu, nous ont par ailleurs accompagnés à cette occasion.

    L’Association Suisse d’Archéologie Classique a récolté plus de 6500 signatures* en l’espace de deux mois pour s’opposer à la fermeture de la Skulpturhalle de Bâle ainsi qu’à la mise en dépôt des plus de 2200 moulages représentant des œuvres d’art grecques et romaines. C’est sous l’escorte de trois étudiants déguisés en moulage de sculptures grecques et de nombreux amis de la Skulpturhalle totalement ou partiellement vêtus de blanc que la secrétaire d’Etat Barbara Schüpbach-Guggenbühl a reçu non seulement les listes de signatures et les nombreux commentaires mais aussi un moulage représentant la tête de la déesse Athéna. Puisse la déesse de la sagesse et de la stratégie réfléchie veiller à ce que les autorités trouvent le courage de reconsidérer le projet et de prendre une sage décision. Monsieur Guy Morin, président du Conseil d’Etat n’était officiellement pas présent, mais il n’a pas échappé à l’œil attentif d’un journaliste de la „TagesWoche“ que Morin a suivi le déroulement de cette action depuis une fenêtre de la mairie.

    Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sous:
    www.tageswoche.ch/de/2015_21/kultur/688333/Schliessung-der-Skulpturhalle-als-%C2%ABunverantwortliche-Schreibtischtat%C2%BB-gebrandmarkt.htm

    Nous tenions encore une fois à remercier très sincèrement toutes les personnes qui, d’une manière ou d’une autre, ont soutenu la pétition et ont contribué à la diffuser.

    Association Suisse d’Archéologie Classique (ASAC)

    *après décompte définitif

  • Remise de la pétition "Non à la fermeture de la Skulpturhalle Basel" aux autorités de Bâle-Ville

    Chères et chers ami(e)s de la Skulpturhalle Basel

    Le 22 février 2015 l'Association suisse d'archéologie classique (ASAC) lançait la pétition "Non à la fermeture de la Skulpturhalle Basel" dans le but de s'opposer à la fermeture de la Skulpturhalle Basel et la mise en dépôt des quelques 2'200 moulages d'œuvres d'art grecques et romaines proposées par le Conseil d'Etat de Bâle-Ville dans le cadre de mesures d'assainissement des finances. Dans le délai fixé de deux mois, vous et plus de 6'000 personnes de Bâle, de Suisse et de 30 autres pays du monde ont apposé leur signature à la main ou par voie électronique. Beaucoup d'entre vous se sont engagés personnellement à distribuer notre pétition. Nous vous remercions très sincèrement de votre précieux soutien.

    Cet appui ainsi que les nombreux commentaires montrent que la Skulpturhalle Basel jouit d'une excellente réputation et d'une haute estime tant dans la communauté scientifique qu'auprès du public. Le nombre de visiteurs, en augmentation en 2014 de près de 20 % par rapport à l'année précédente, en est également une preuve supplémentaire.

    La remise des signatures et des commentaires à Monsieur Guy Morin, président du Conseil d'Etat, aura lieu le mercredi 20 mai 2015 de 11h00 à 11h15 dans la cour de l'Hôtel de ville de Bâle. Toutes les personnes intéressées sont cordialement invitées à participer à cette manifestation - plus nous serons nombreux, plus notre revendication aura de poids! Nous vous proposons donc de porter un haut blanc ou de vous vêtir tout de blanc en signe de sympathie aux moulages.

    Avec nos remerciements pour votre soutien,

    Association suisse d'archéologie classique (ASAC)

Pro

Noch kein PRO Argument.

Contra

Noch kein CONTRA Argument.