Region: Germany
Science

Opposition à des règles de langage dans les universités

Petition is directed to
Leitung der Hochschulrektorenkonferenz
1.726 Supporters
35% achieved 5.000 for collection target
  1. Launched 13/03/2020
  2. Collection yet 9 weeks
  3. Submission
  4. Dialog with recipient
  5. Decision
I agree to the storage and processing of my personal data. The petitioner can see name and place and forward this information to the recipient. I can withdraw my consent at any time.

Toute forme de discrimination est à rejeter: donc aussi l'antisémitisme,= la discrimination contre les Juifs. C'est également le point de départ de la résolution "Pas de place pour l'antisémitisme" (1) de la Conférence des recteurs allemands (Hochschulrektorenkonferenz - HRK) du 19 novembre 2019.

C'est précisément pour cette raison que nous nous opposons à deux des quatre paragraphes de cette résolution. Car ces derniers exigent que la „définition de l'antisémitisme par l'IHRA", qui a été propagée à des fins clairement politiques et qui est à juste titre très controversée, soit désormais, après qu‘elle ait été acceptée par le gouvernement fédéral et le Bundestag, "établie dans tous les établissements universitaires", c'est-à-dire qu'elle y devienne également la base contraignante de nos discours, de nos réflexions et de nos recherches.

Il y a deux raisons à notre objection à cette résolution de la HRK: l'une de nature plus formelle et l'autre de nature substantielle. Nous protestons contre le fait que la HRK présume pouvoir prescrire des règles de langage contraignantes pour nos universités ; et nous protestons contre les restrictions concrètes associées à la "définition de l'IHRA" (par exemple les interdictions de réunions publiques), qui sont déjà appliquées contre une réflexion publique sur la politique d'occupation d'Israël, qui dure maintenant depuis plus de 50 ans - une réflexion qui est orientée vers le droit international et les droits de l'homme universels.

À ces deux égards, nous voyons nos libertés fondamentales d'expression, d'enseignement et de recherche menacées. Et cela en plus venant de la HRK, la "Voix des universités", alors que, comme le dit à juste titre la HRK elle-même, les universités devraient être les "centres de la culture démocratique, des lieux de dialogue et des lieux de diversité". Nous y voyons une contradiction flagrante. Une contradiction qui a évidemment échappé à l'attention de la dernière Assemblée générale de la HRK.

Nous demandons donc au président de la HRK ainsi qu'à tous les membres de la HRK - c'est-à-dire à tous les recteurs des 268 universités allemandes qui y sont représentées - de réviser la partie de cette résolution qui va au-delà de la condamnation de toute forme d'antisémitisme et de ne pas permettre que les règles de langage édictées d'en haut - règles en outre clairement défectueuses - deviennent la norme contraignante dans nos universités.

Nous demandons ici en premier lieu à ceux qui sont directement concernés par la résolution de la HRK - nos collègues universitaires de toutes les disciplines dans les universités allemandes : Soutenez notre OBJECTION en signant cette pétition adressée à la direction de la HRK !

Dans le champ "Commentaire" ("Pourquoi cette pétition est-elle importante pour vous ?"), veuillez indiquer votre domaine d'étude et votre (ancienne) université.

(1) www.hrk.de/positionen/gesamtliste-beschluesse/beschluss/detail/kein-platz-fuer-antisemitismus/

Reason

Nos arguments:

Nos libertés fondamentales que sont la liberté d'expression, la liberté d'opinion et la liberté de recherche et d'enseignement s'appliquent-elles également à nos universités ?

Si vous répondez oui, vous n'avez pas besoin de justifier davantage la demande de soutien ci-dessus. Nous avons nous-mêmes déjà expliqué nos propres raisons dans les OBJECTIONS publiques suivantes adressées au HRK - raisons personnelles et générales. Les restrictions que nous avons mentionnées pour une réflexion publique sur le conflit israélo-palestinien, qui soit également orientée vers le droit international et les droits de l'homme, ne sont pas seulement une crainte pour l'avenir, mais sont déjà devenues de plus en plus courantes ces dernières années, et pourraient maintenant revendiquer une légitimité par le biais de la résolution de la HRK.

Georg Meggle www.heise.de/tp/features/Sprachregelung-fuer-unsere-Unis-Einspruch-4598877.html

Norman Paech www.heise.de/tp/features/Grundrecht-auf-freie-Meinungsaeusserung-und-Rede-ist-bedroht-4602337.html

Rolf Verleger www.heise.de/tp/features/Beschluss-der-HRK-zur-IHRA-Definition-von-Antisemitismus-4602268.html Merci beaucoup pour votre soutien, Prof. Dr. Rolf Verleger de Lübeck

Thank you for your support, Prof. Dr. Rolf Verleger from Lübeck
Question to the initiator

This petition has been translated into the following languages

new language version

Not yet a PRO argument.

No CONTRA argument yet.

Why people sign

Tools for the spreading of the petition.

You have your own website, a blog or an entire web portal? Become an advocate and multiplier for this petition. We have the banners, widgets and API (interface) to integrate on your pages.

Signing widget for your own website

API (interface)

/petition/online/opposition-a-des-regles-de-langage-dans-les-universites/votes
Description
Number of signatures on openPetition and, if applicable, external pages.
HTTP method
GET
Return format
JSON

Help us to strengthen citizen participation. We want your petition to get attention and stay independent.

Donate now