• Von: Fritz Hofmann mehr
  • An: Regierung der Republik Türkei
  • Region: Deutschland mehr
    Kategorie: Außenpolitik mehr
  • Status: Die Petition ist bereit zur Übergabe
    Sprache: Französisch
  • Zeichnung beendet
  • 29.276 Unterstützer
     Sammelziel erreicht

Ouvrez la frontière - Kobane doit vivre!

-

Petición en español | English petition | Petizzjoni Malti | Deutsche Petition | Türkçe Dilekçe | Petició català

Pour un corridor humanitaire pour Rojava - prioritairement pour la reconstruction de Kobanê

Conformément au droit humanitaire international des peuples, nous réclamons de tous les responsables la garantie d’un corridor humanitaire pour Rojava/Syrie, en particulier pour la reconstruction de Kobanê. Nous appelons instamment le gouvernement turc : Ouvrez en permanence la frontière vers Kobanê ! Pour faire passer librement l’aide humanitaire, protégez par un corridor humanitaire les livraisons de secours ainsi que l’entré et la sortie de soutiens, non pas seulement pour la reconstruction de Kobanê, mais aussi dans toutes les zones de combats ou menacées de Rojava.

Begründung:

Selon le droit humanitaire international des peuples, tous les hommes ont droit à l’aide et la protection humanitaires. Et inversement, revient à tous les hommes le droit d’offrir de l’aide et de la protection humanitaires.
La ville de Kobanê en Rojava (Kurdistan de l’Ouest/Syrie) s’est libérée des forces fascistes de « l’État islamique (IS) » en janvier 2015 par d’immenses sacrifices, processus soutenu et salué résolument par la population démocratique du monde entier. Face à la nouvelle agression actuelle de l’IS, notamment contre des éléments importants du patrimoine historique de l’humanité, cette victoire prend encore plus d’envergure. L’IS a laissé derrière lui une trainée de ravages. Infrastructure, maisons, écoles, hôpitaux … de Kobanê sont détruits à ce jour à 80 % : de larges parties de la ville sont minées. Ceux qui reviennent manquent de vivres, d’eau, d’énergie ; on met déjà en garde contre le risque d’épidémies. La plupart des 300.000 réfugiés de la ville ne peuvent toujours pas revenir ; une catastrophe humanitaire est imminente.
Les habitantes et habitants de la ville veulent reconstruire la ville. D’ores et déjà, ils font des efforts remarquables dans des conditions extrêmement difficiles, mais ils manquent de courant, d’eau, de soins médicaux, d’outils pour déblayer les ruines, de machines, de soutiens… Dans le monde entier, un immense mouvement de solidarité s’est créé – en collectant de l’argent, des outils, des médicaments, des instruments médicaux. De nombreuses personnes, femmes et hommes, veulent soutenir la reconstruction.
La frontière de la Turquie est le seul accès possible pour arriver à Kobanê, cette ville restant sinon encerclée de tous les côtés par l’IS. Mais jusqu’à ce jour, le gouvernement turc refuse un accès permanent pour Kobanê, même pour le soutien humanitaire. Par l’embargo contre Kobanê, la solidarité internationale et l’aide humanitaire sont devenues extrêmement compliquées, voire la plupart du temps impossibles, ce qui met en jeu des vies humaines et provoque la misère, la maladie et la pauvreté et de nouveaux flux de réfugiés.

L’aide humanitaire doit pouvoir circuler librement non seulement pour la reconstruction de Kobanê, mais aussi dans toutes les régions de combats ou menacées.
Nous demandons à tous les gens, institutions et gouvernements de soutenir cette demande par leur signature.

Quelques premiers signataires:

Jean Ziegler, Vizepräsident des beratenden Ausschusses des UNO-Menschenrechtsausschusses (Genf/Schweiz)
Ulla Jelpke, MdB (DIE LINKE)
Noam Chomsky, emeritierter Professor für Linguistik am Massachusetts Institute of Technology (MIT), Philosoph und Aktivist für soziale Gerechtigkeit (Boston/USA)
Frank Bsirske, Vorsitzender der Gewerkschaft Ver.di (Berlin)
Stefan Engel, Hauptkoordinator der ICOR - Internationale Koordinierung Revolutionärer Parteien und Organisationen (Gelsenkirchen)
Yilmaz Peskevin Kaba – Vorstandmitglied der Föderation der Ezidischen Vereine e.V.
Fabio de Masi, Mitglied des Europaparlaments (DIE LINKE)
Vorstand der Internationalen Liga für Menschenrechte e.V. (Berlin)
Prof. Dr. Fanny-Michaela Reisin – Präsidentin Internationale Liga für Menschenrechte
Dr. Rolf Gössner, Rechtsanwalt/Publizist, Vizepräsident der Internationalen Liga für Menschenrechte (Bremen)
Prof. Dr. Frigga Haug, Vorsitzende des Berliner Instituts für kritische Theorie (Esslingen)
Prof. Dr. Wolfgang Fritz Haug, Philosoph und Verleger (Esslingen)
Ayten Kaplan, Mitglied des Landesvorstandes DIE LINKE NRW (Essen)
Prof. Dr. Norman Paech, Völkerrechtler (Hamburg)
Prof. Dr. Frank Deppe (Marburg)
Volker Braun, Schriftsteller (Berlin)
Prof. Dr. Elmar Altvater (Berlin)
Professor Dr. Heinz Bierbaum, MdL (DIE LINKE, Saarbrücken)
Christoph Klug, Diplom-Psychologe (Recklinghausen)
Rolf Becker, Schauspieler, ver.di Ortsvereinsvorstand Hamburg Fachbereich Medien
Hamide Akbayir, Mitgl. im Rat der Stadt Köln / DIE LINKE (Köln)
Dieter Reicherter, Vorsitzender Richter am Landgericht Stuttgart d.D. (Althütte)
Nick Brauns, Historiker und Journalist (Berlin)
Fred Schirrmacher, Sprecher Bundesweite Montagsdemo (Berlin)
Max Herre, Musiker (Berlin)

Im Namen aller Unterzeichner/innen.

Eisenach, 28.08.2015 (aktiv bis 27.02.2016)


Debatte zur Petition

Noch kein PRO Argument.
>>> Schreiben Sie das erste PRO-Petition Argument

Noch kein CONTRA Argument.
>>> Schreiben Sie das erste CONTRA-Petition Argument



Petitionsverlauf

Kurzlink